Village du millénaire
 
OMD au Sénégal



Les Villages du Millénaire comme volet opérationnel des OMD

Origine

En janvier 2005, le Projet du Millénaire, commandité par le Secrétaire général de l'ONU, a établi un diagnostic élargi et a proposé un plan d'action en faveur des OMD détaillant ce qui doit être fait et comment réaliser ces objectifs. Le rapport en faveur des OMD a identifié des stratégies pratiques pour supprimer la pauvreté par l’accroissement des investissements en infrastructure et capital humain, tout en favorisant l'égalité entre les sexes et la durabilité environnementale.
Le projet des villages du Millénaire est né d’un partenariat entre l'Institut de la terre de l’Université Columbia, le projet du Millénaire, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Millennium Promise (MP) et le Millennium Villages International (“MVI”). C’est un projet régional concernant 10 pays africains dont le Senegal, pays pilote de l’initiative du Millénaire.
Douze (12) sites ont été choisis sur l’ensemble du continent en superposant essentiellement deux cartes : celle des poches de l’extrême pauvreté et celle des zones agroécologiques.
A ces critères se sont ajoutés la proximité de centres de recherche, les possibilités de partenariat, la stabilité du pays et la qualité de sa gouvernance.
Les sites ont aussi été choisis dans les pays où les Gouvernements se sont résolument engagés à réaliser les OMD.

Objectif fondamental
L’objectif fondamental du Projet des Villages du Millénaire est d’aider les communautés rurales africaines à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement à travers :

• L’autonomisation des communautés par le biais de la participation et du leadership au niveau de la conception, de l'exécution, du contrôle et de l'évaluation des actions
• Une intervention basée sur une recherche scientifique éprouvée combinée aux meilleures connaissances locales ;
• La synergie d’action avec les programmes communautaires, provinciaux et gouvernementaux existants dans la zone du projet ;
• La conception et la mise en oeuvre de modèles réplicables de villages à villages.
• Une bonne politique de retrait du projet préparant à l’auto prise en charge des populations rurales bénéficiaires.

Zone d’intervention
Au Sénégal la zone d’intervention du projet est l’ensemble des villages de la Communauté rurale de Leona, (Arrondissement de Sakal) dans le département de Louga.
Cette Communauté rurale, a une population d’environ 30 000 habitants et une superficie de 415 km², répartie en deux zones : la zone des Niayes et la zone de Diéri. La communauté rurale a été choisie pour représenter la combinaison pêche agriculture, et en raison de la menace que représente la mobilité des dunes vers les dépressions où des activités horticoles sont menées. A cela s’ajoute les risques liés : d’une part à la pollution de la nappe phréatique à cause de l’utilisation des engrais et pesticides, et d’autre part à l’avancée de la salinisation des sols liée à la mauvaise gestion de l’utilisation de l’eau.
Le village de Potou a été choisi comme noyau central du dispositif du projet.

Démarche
Le projet des villages du millénaire est un projet participatif qui vise à démontrer que « Des interventions à base scientifique, l’implication et le leadership des institutions et des communautés locales peuvent être combinés pour réaliser les OMD »
Les paquets éprouvés d’interventions incluent :

• les techniques agricoles et agroforestières pour augmenter la production agricole tout en améliorant l’environnement ;
• les suppléments de vitamines et minéraux pour s’attaquer à la dénutrition
• des investissements ciblés pour soulager les femmes des lourds travaux domestiques.
• les nouvelles technologies en matière d’énergie et d'eau
• la formation pour appuyer l'accès aux finances rurales
• le crédit pour faciliter la création de petites entreprises rurales
• A tous les niveaux, une attention particulière à l’équité entre les sexes par le biais de paquets d’interventions complets.

L’approche est "ascendante"et elle vise à produire rapidement un impact qui favorisera une réplication du modèle par les gouvernements et les organisations locales afin de sortir des milieux ruraux du piège de la pauvreté sur le continent.

Structure du financement
Le projet du Millénaire dirigé par le Professeur Jeffrey Sachs avait démontré en 2005 que pour réaliser les OMD, un pays typique en Afrique Subsaharienne devrait augmenter significativement les investissements publics à hauteur de 75 à 80 dollars par habitant d'ici à 2006 pour atteindre 125 à 160 dollars vers 2015. Dans une communauté rurale typique, la moyenne des investissements requis est de 110 dollars par habitant/année sur une période de 5 à 10 ans.

Le projet des villages du Millénaire est conçu sur ce besoin de financement de 110 dollars par tête et par an. Les 110 dollars se décomposent comme suit :

50 dollars/tête/an à mobiliser auprès des partenaires financiers traditionnels
20 dollars/tête/an à mobiliser auprès du secteur privé, des projets etc.
30 dollars/tête/an (en nature) attendus des collectivités locales et du Gouvernement
10 dollars/tête/an (en nature) à mobiliser par les populations bénéficiaires elles mêmes.

Pour les cinq (5) années que dureront le projet, le financement des partenaires traditionnels est acquis ; soient: $50*30 000*5 = 7.500.000 dollars pour les 30 000 habitants de la zone du projet.

Ce montant a été déjà mobilisé grâce à une subvention du Gouvernement Japonais et aux dons de privés essentiellement américains à travers le Millénnium Village International.
Ces partenaires financent aussi quelques charges administratives à hauteur de 1.750 000 dollars. L’effort de mobilisation doit maintenant se poursuivre auprès du Gouvernement, du secteur privé des populations bénéficiaires et d’autres partenaires.

Le montant total théorique du projet est de $110*30 000pers*5ans; soient 16.500000 dollars.

Le projet des villages du Millénaire est financièrement et administrativement géré par le PNUD sous la tutelle du Ministère du Plan et du Développement Durable.
Le projet sera supervisé par un Comité National de Pilotage.

Le lancement officiel est prévu pour novembre 2006.

Soutient du Gouvernement
L’équipe du projet devrait être constituée in fine de 14 experts dont 8 recrutés par le PNUD et 6 détachés par l’Etat. L’Etat du Senegal a déjà respecté son engagement pour ce qui concerne les détachement puisque cinq experts (Education, Hydraulique, Agriculture, et deux dans le secteur Pêche) sont déjà détachés. Un dernier expert détaché est attendu du Ministère de l’Elevage.

Contactez-nous

Pour plus d'informations sur les Villages du Millénaire au Sénégal pour le développement, veuillez prendre contact avec :

ousmane.niang@undp.org